Nathalie Mlekuz, Cours de Yoga

J’ai rencontré Nathalie Mlekuz lors d’une réunion mensuelle de Coopaname et j’avais été alors frappée par sa sérénité. Ayant appris lors du tour de table qu’elle proposait des cours de yoga, je m’y suis essayée grâce à elle et ce fut une véritable découverte pour moi.
Je la remercie d’avoir accepté de répondre à mes quelques questions pour Croquefeuille et vous encourage, pour celles et ceux qui sont à Paris, à prendre contact avec elle pour en savoir plus sur ses cours qui reprendront dès le mois de septembre.

nathaliemlekuz.jpg

Bonjour Nathalie,
Peux-tu commencer par te présenter en quelques phrases ?

Je m’appelle Nathalie Mlekuz. Je suis enseignante de yoga. Mes séances mêlent hatha yoga (travail postural associé au souffle) et yoga nidrâ (relaxation profonde et éveil de la conscience).

Peux-tu nous rappeler rapidement les jalons de ton parcours professionnel et comment tu es arrivée au yoga ?

Avant d’enseigner le yoga, j’ai d’abord été journaliste dans la presse écrite. J’ai collaboré à différents journaux dont Libération et Le Monde. J’ai ensuite, après la naissance de mes enfants, repris des études de psychologie avant de bifurquer vers le yoga et plus particulièrement le yoga nidrâ. J’ai commencé à l’enseigner en 2006 à La Maison du yoga à Paris.
D’autre part, après avoir suivi lors de mes grossesses des séances de yoga pour futures mamans, j’avais très envie de transmettre à mon tour les bienfaits du yoga pour cette période de la vie si particulière. J’ai suivi un DU Psychisme et périnatalité (Université Paris XI) et j’ai commencé à proposer des séances de yoga pour les femmes enceintes au Centre Naissances. Celui-ci ayant fermé ses portes en 2009, je propose désormais des séances individuelles à domicile ou sur rendez-vous à l’IFY (Institut Français de Yoga).

Comment se déroulent tes cours de yoga ? S’agit-il de cours individuels ou collectifs ?

J’assure trois séances collectives hebdomadaires :

Le lundi et le mercredi de 12h45 à 14 h à La Maison du yoga, 68 rue Oberkampf, 75011 Paris. Métro : Oberkampf et Parmentier. C’est un très beau lieu, au centre de Paris, avec une belle salle de pratique, très lumineuse.
Le jeudi de 18h30 à 19h30 à l’Institut Français de Yoga, 2 rue de Valois, 75001 Paris. Métro : Palais Royal. A dix minutes des Halles à pied. Une petite salle très intime (pas plus de cinq personnes), un cadre très propice à la détente.

Je propose également des séances individuelles à domicile sur Paris pour tous publics.

Enfin, une grande part de mon activité est consacrée à l’accompagnement des femmes enceintes, avec des séances individuelles à domicile de yoga pré et postnatal. Les postures proposées dans ce cadre ont pour objectif de préparer et faciliter l’accouchement mais aussi d’aider chaque femme à habiter son corps avant et après la naissance de l’enfant. Le yoga nidrâ, qui fait suite au travail postural, permet lui de se relier pleinement à la présence du bébé et d’intégrer le vécu émotionnel profond propre à la grossesse et à la naissance.
Je prête, aux femmes qui le souhaitent, un grand choix de livres, revues et DVD en lien avec le thème de la naissance.

Quel est le profil de tes élèves ?

Mes élèves sont essentiellement des femmes ! Mais il y a aussi quelques hommes, audacieux et courageux !
Il m’arrive également lors des séances de yoga pré et postnatal d’accompagner des couples.
L’âge va de 20 à plus de 70 ans.
Mes séances sont ouvertes à tous, chacun, chacune pouvant suivre le cours selon son niveau, selon là où il ou elle en est pour le moment. L’objectif en yoga n’est en aucun cas la performance mais l’intériorisation. Il s’agit de tourner l’attention vers le monde du dedans, d’apprendre, peu à peu, à s’écouter, se comprendre pour pouvoir ensuite dans la vie quotidienne poser des actes justes pour soi.

Peux-tu nous dire quelques mots sur les motivations qui t’ont poussée à intégrer Coopaname ?

J’ai rejoint la coopérative avant tout pour l’état d’esprit, le sens du collectif, les valeurs de coopération, la recherche d’autres façons de travailler. Ce que j’aime beaucoup c’est que le lieu offre la possibilité de rencontrer des personnes venant d’univers professionnels très différents, il n’y a aucun corporatisme ! Et puis surtout c’est un lieu où je me sens bien… A ma place…

Enfin, quelles sont tes coordonnées pour que les personnes intéressées puisque te contacter et en savoir plus sur ton activité?

Nathalie Mlekuz
tel : 06 69 19 21 26
mlekuz@no-log.org

NOUVEAU : Découvrez le blog de Nathalie Présence Yoga



Télésecrétariat et écologie

celinecharlemagne.jpg

Pour traiter de ce sujet, j’ai demandé à Céline Charlemagne, télésecrétaire écolo, de nous présenter en quoi son activité de télésecrétaire était écologique.

Bonjour Céline et merci de m’inviter sur ton blog !

Tout d’abord, je me présente :
Céline Charlemagne, 37 ans, parisienne… et écolo !

Mon activité :
A travers ALC Presta, je propose des prestations de services visant à épauler mes clients par des prestations :

  • de secrétariat et télésecrétariat pour palier leurs périodes de surcharge de travail, les congés de leur assistante, les épauler lors de missions ciblées, mais j’aide aussi les particuliers qui ont besoin de renfort dans leur quotidien ou pour un projet spécifique (cv, lettre de motivation, thèse et mémoire…)
  • d’accompagnement commercial sous forme de séances de conseil particulièrement dédié aux indépendants, tpe et pme dans le b to b.

Le petit plus qui nous intéresse aujourd’hui, c’est la dimension « écologique » que j’ai souhaité intégrer à mon entreprise.

Pourquoi ?
Je pense que chacun, à son échelle, peut agir positivement sur le problème du développement durable dans le monde.
Pour ma part, j’ai pensé que le fait de communiquer sur la question était déjà la possibilité de participer activement au changement des comportements, notamment dans le monde du travail.

C’est donc à travers certaines actions liées à mon entreprise que je tente de participer à l’évolution du comportement humain face à la planète. Par exemple :

  • dédier une page de mon site internet à ce sujet en proposant quelques gestes simples à adopter dans le cadre d’une entreprise (Page Verte Attitude);
  • choisir des fournisseurs et prestataires qui soient, eux aussi, dans une dynamique éco-responsable ;
  • acheter des fournitures écologiques (papier recyclé notamment) ;
  • avoir un comportement économe (faire de la récupération par exemple) et penser au recyclage du matériel périmé ;
  • mettre en avant des partenaires éco-responsables et promouvoir leurs offres ;
  • sensibiliser mes clients au développement durable (tenter de modifier certaines de leurs habitudes) ;
  • élargir mon réseau relationnel par des contacts actifs en la matière…

… et bien sûr, progresser moi-même vers un comportement toujours plus respectueux de l’environnement.

Il faut bien avoir conscience que si chacun agit, même à une toute petite échelle, c’est un effort utile car c’est l’ensemble de tous les efforts humains qui impacteront le monde de demain.

Pour ceux qui n’ont pas encore franchi le cap, il est encore temps de s’y mettre !
Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Enfin, lorsque nous travaillons sur des projets à distance, donc en télétravail, cela permet aussi de réduire notre emprunte écologique.

En effet, le télétravail permet de limiter l’usage des transports, du papier (puisqu’on travaille beaucoup plus par le biais des outils informatiques et d’internet), des surfaces de locaux, des fournitures…

Par ailleurs, il est important de souligner aussi que la qualité de vie est nettement meilleure en télétravail et donc, plus éthique : moins de stress, moins de fatigue, une meilleure alimentation, plus de motivation et le confort d’une certaine souplesse permettant une articulation de la vie privée et de la vie professionnelle plus adaptée à  l’humain.

Pour terminer cet article, il me paraît indispensable de proposer aux lecteurs des liens qui pourront leur être utiles sur ce sujet.
Ils pourront notamment en trouver sur mon blog, dans la colonne de gauche : http://telesecretaire-ecolo.over-blog.com/

Encore merci pour cet article et à très bientôt !

Contact :

ALC Presta – Céline Charlemagne
Assistance administrative et conseil commercial (Paris) :
http://www.alc-presta.frinfo@alc-presta.fr

alc.jpg



ASSPI : Conseils pour réduire vos coûts d’impression

Isabelle Obiols

J’ai rencontré pour la première fois Isabelle lors de l’atelier Communication de mon parcours d’intégration à Coopaname. Soucieuse de vous faire découvrir différents métiers exercés au sein de notre coopérative, je lui avais demandé de nous présenter son parcours et son activité : 

Je m’appelle Isabelle OBIOLS, j’ai 44 ans et je commence une nouvelle vie.
Dans une vie antérieure, j’ai exercé diverses fonctions commerciales (Ingénieur Commerciale, Technico Commerciale, Formatrice Commerciale, Contract Manager) chez un grand constructeur de copieurs et d’imprimantes. 15 ans passés à promouvoir le document, la production de papier, l’équipement pour l’équipement (il vous faut ce copieur parce qu’il est le dernier sorti, sous entendu peu importe ce que vous en ferez !), les gadgets qui ne servent à rien. 15 ans à conseiller les clients pour qu’ils optimisent leurs outils d’impression dans l’intérêt de …mon employeur. J’ai fini par être de moins en moins convaincue de ce dont je devais convaincre. Ma vision s’est éloignée de la stratégie commerciale du groupe.

Nous nous sommes donc séparés d’un commun accord et j’ai créé l’activité de Consultant Expert des systèmes d’impression (ASSPI : Audit, Services et Solutions pour Parcs d’Impression) au sein de Coopaname en Décembre 2009.

Certains oiseaux de mauvais augure, anciennes relations du monde de la bureautique, m’ont prédit que je ne pourrai pas me passer de l’allégeance à un constructeur. Il est vrai que nombre de mes confrères font payer leurs clients pour les « services rendus » et touchent une commission du fournisseur à qui ils ont apporté une affaire. Mais, mon indépendance, j’y tiens et j’y crois. La garantie de sérieux et de loyauté qu’elle donne à mes clients et la sérénité, le sentiment d’être utile qu’elle m’apporte ne peuvent que favoriser le succès de mon entreprise.

Je suis persuadée que les entreprises et, en particulier, les très petites entreprises (TPE) et petites PME, doivent et peuvent rationnaliser leurs impressions pour en limiter les coûts (qui dans certaines professions sont de vrais gouffres financiers proches de la voiture), améliorer leur gestion documentaire (certains croulent encore sous les dossiers multicolores) et s’inscrire dans une démarche de développement durable (satisfaction personnelle ou atout commercial…).

J’apporte à ces petites entreprises mon expertise au travers de prestations de diagnostic, définition de solution technique et/ou formations aux bonnes pratiques d’impression. Mes prestations sont essentiellement rémunérées aux résultats (% des économies réalisées sur une année). Cette formule me permet d’établir un véritable partenariat avec le client car nous avons les mêmes objectifs. Pour en savoir plus, venez visiter mon blog : www.asspi.fr.

Au-delà de ces credo professionnels, intégrer Coopaname, me permet de mettre mes activités et actions en accord avec mon souhait de relations humaines basées sur l’entraide, le partage, le respect et la bienveillance.

Malgré les difficultés, les remises en question inhérentes à tout projet, cette création d’activité est une très belle aventure.



aefconfections |
CR CONSEILS ET INNOVATIONS |
www.elevationconseil.fr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Succès Marketing
| Entre Organisation et Equit...
| 3D-Margot-Marina-Franck