L’été d’une télésecrétaire : l’heure des bilans

C’était la première période estivale pour la Compagnie des Télémates. Je n’avais jamais connu d’été en tant que télésecrétaire.

La coupure s’est très bien passée. Mes clients avaient été prévenus. La plupart étaient d’ailleurs en vacances ou ont pendant les mois d’été une activité très réduite. Je n’ai trouvé que peu de travail dans ma boite courriel en rentrant (j’étais même un peu déçue ;-) ).
C’est décidé, l’année prochaine, je prendrai deux semaines !

Comme les fêtes de fin d’année, la fin de l’été est propice aux bilans. A vrai dire, je ne m’étais pas vraiment fixé d’objectifs, donc ce n’est pas difficile. Quant aux seules pistes que j’avais lancées, je n’ai guère avancé dans la réalisation de ces projets.
Néanmoins, la Compagnie des Télémates a désormais neuf mois d’existence. Si je m’étais fixée comme objectif de trouver un nouveau client par mois, cet objectif serait dépassé ! Mon activité me permet d’en vivre, mais la situation ne me paraît pas encore satisfaisante.

Le point qui pêche et que je voudrais améliorer est toujours et encore – ce n’est effectivement pas la première fois que j’en parle, mais je n’ai toujours pas trouvé de solution – c’est l’organisation du travail.

  • L’organisation du travail à la maison, dans la sphère familiale. Non pas que cela se passe mal, mais cela demande des efforts continuels de toute la petite famille et j’aimerais libérer tout le monde de cette contrainte.
  • L’organisation du travail seule. J’ai toujours travaillé seule, mais en tant que télésecrétaire la charge de travail ne s’y prête pas toujours. Il m’arrive donc de refuser des missions trop longues ou sur site en période de surcharge de travail, alors que certaines périodes sont creuses.

Je n’arrive pas à organiser de partenariat avec une collaboratrice. Ce sera un des gros chantiers de la rentrée, mais je sens bien que je ne suis pas très douée dans cette voie là.

Recherche collaboratrice télésecrétaire
Atelier Bilan à Coopaname
Déjà 3 mois que la Compagnie des Télémates est née…



Rencontre entre télésecrétaires

Samedi, j’ai rencontré Sylvie Guiziou, Assistante bilingue français anglais et créatrice d’Optim Office.

Nous nous étions déjà parlé à plusieurs reprises au téléphone, mais ce fut un plaisir de se rencontrer en réel pour la première fois.

L’occasion d’évoquer quelques problématiques autour de notre métier de télésecrétaire comme l’organisation du travail, la prospection et la manière de cibler nos clients ainsi que le rôle des réseaux sociaux dans la promotion de nos activités.

Au cours de cette première année, j’ai peu eu l’occasion de rencontrer d’autres télésecrétaires en dehors du forum des secrétaires indépendantes, mais je trouve cela dommage, car ce sont toujours des moments très enthousiasmants et enrichissants.

Je remercie beaucoup Sylvie pout cet agréable moment.

Découvrez le blog d’Optim Office : http://optimoffice.blogspot.com/



Gautier Girard défend l’entreprenariat

Dans un article du 30 juillet 2010, Gautier Girard revient sur les dangers des prix pratiqués par certains entrepreneurs : « Auto-entrepreneur, vous facturez moins de 20€/heure et comptez en vivre ? Vous allez dans le mur… »

Je partage tout à fait le point de vue développé dans son article, bien que je trouve dommage qu’il ne prouve pas par quelques chiffres à quels points les auto-entrepreneurs vont dans le mur  en pratiquant ces tarifs.
En effet, je crois plus à l’argument qui touche à leur portefeuille qu’à ceux qui touchent à leur responsabilité sociale. On voit bien quand on regarde nos élites à quel point ces mots qui sont dans la bouche de certains sont très loin d’être un moteur pour chacun.

A la lecture des commentaires ont voit d’ailleurs ce qui motive la plupart des gens : « travailler plus pour… ». Avec raison, on ne cite souvent plus la suite ;-)

Je suis également un petit peu choquée quand on parle d’entrepreneurs que beaucoup confondent encore leur temps de travail et leur temps de facturation. Comme je le rappelais dans mon commentaire, il est rare que l’on facture à ses clients le temps que l’on a pris pour mettre en place son offre, pour mettre au point ses tarifs, pour mettre au point ses devis et ses factures, sans parler de son temps de prospection, justement pour trouver des clients.

Je reviens un petit peu sur ces calculs, à partir des 20 euros, pris comme salaire de base par Gautier.

Ingrédients dont nous avons besoin pour définir le coût de revient :

1° le nombre d’heures travaillées :

(suite…)



Mon emploi du temps de télésecrétaire

Les congés d’été sont également le moment de préparer les bonnes résolutions de la rentrée. L’un de mes problèmes récurrents depuis que j’ai commencé mon activité de télésecrétaire (les Télémates ont 9 mois) est l’organisation de mon emploi du temps. Ceci dit, comme je suis une fada des données chiffrées, je prends bien note du temps que je prends pour faire chaque chose (par ailleurs, cela m’est indispensable pour connaître mon prix de revient).
A partir de ces données, j’ai envisagé de m’établir un emploi du temps théorique, ce qui donnerait à peu près ça :

edt.jpg

Tout ceci est bien sûr approximatif.
Ce qui ne change pas beaucoup, c’est la pause du midi qui est vraiment la plupart du temps consacré à du perso, c’est-à-dire à la maison : courses, ménage, lessive… Il fallait absolument leur trouver une place. En général, c’était le samedi, mais cela me gâchait mes week-ends ! et je commençais de mauvaise humeur le lundi matin. Au milieu de la journée, cela a l’avantage de me changer les idées, de me dégourdir les jambes en me faisant quitter mon écran quelques heures.
Quand je suis débordée, cette coupure traditionnelle me sert également de zone de débordement ;-)

Je ne travaille pas le samedi. Je suis étonnée que cette question revienne assez souvent lors des discussions avec les prospects. C’est sans doute parce que toutes les télésecrétaires travaillent le samedi ? Pour ma part, je ne me suis pas mise à mon compte pour travailler tous les jours de la semaine à n’importe quelle heure, mais pour faire le choix de mon organisation de travail.
Le samedi, nous partons dès que possible nous balader en île de France, découvrir les châteaux, les villages, les forêts, marcher et faire des pauses au bord de la rivière. C’est dans ces ballades que je trouve une grande partie de mon équilibre. Je ne veux pas y renoncer : pas horaires, pas de délais, on a le droit de se perdre (oui, ça arrive et ça a l’avantage de rallonger en général la ballade d’une dizaine de kilomètres…).
Bon, c’est vrai des fois, il pleut et nous évitons d’aller patauger dans la boue, donc il m’arrive de travailler si j’ai des choses sur le feu, mais le plus souvent je ne fais rien (car je suis dépitée de ne pas avoir pu me promener, je boude !)
Le dimanche, c’est vraiment quartiers libres. Il est vrai que je suis souvent le matin sur Internet, mais cela dépend vraiment.

Ce qui change en revanche, ce sont les jours et heures de prospection. Dans l’idéal, je me réserve 2x 4 heures dans la semaine, mais ce ne sont pas forcément toujours ces plages là.

A lire aussi :
Comment communiquer avec votre télésecrétaire ?
Pourquoi, est-ce que je ne me déplace pas le matin ?
Les vacances des secrétaires indépendantes ?



aefconfections |
CR CONSEILS ET INNOVATIONS |
www.elevationconseil.fr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Succès Marketing
| Entre Organisation et Equit...
| 3D-Margot-Marina-Franck